Adoptions

L’ association a une action limitée à quelques cas. N’ayant pas vocation à recueillir des chats, il n’est pas possible de présenter un panel de chats à choisir .Les chats présentés ont fait l’objet d’un accompagnement attentif et particulier. Les chats ne sont jamais captifs.

Adopter un chat ou un chaton, c’est prendre un engagement qui peut durer jusqu’à 20 ans. C’est aussi un budget (croquettes/pâtées/litières/frais de vétérinaires) et  une manutention quotidienne.

Adopter un chat adulte qui avait un maître (décès ), c’est lui offrir une seconde vie très différente de celle des refuges. J’ai vu notre présidente pleurer en prenant une chatte habituée de toujours chez une maîtresse décédée. Les enfants héritaient mais ne voulaient pas de la chatte! Ce cas est très fréquent et scandaleux. Ce n’est surement pas la volonté de la personne décédée.

On réclame un chaton. Pensez qu’un chat de 6 mois s’est déjà assagi. Vous ne craindrez rien pour vos rideaux , les bondes de l’évier ou vos plantes.

Les chats apportent leur présence, leur beauté et la santé (ronron thérapie).Ils sont tous différents comme les humains.C’est une rencontre.

Ne croyez pas qu’un chat libre ne s’apprivoise pas. Le Felix de MJ  adopté dans des conditions de blessures très graves, dort maintenant sur ses pieds alors qu’elle ne pouvait pas l’approcher.

Ne croyez pas qu’un chat ne peut s’habituer à un appartement. C’est le cas de Mistigris de Lydie qui moyennant un accès au balcon et quelques descentes en bas de l’immeuble, remonte chez lui au 2ème étage avec bonheur. Personne n’aurait cru qu’il pouvait vivre dans un appartement. Abandonné, il n’avait plus de solution que le bas de son immeuble. Pensez seulement qu’il y a un temps d’adaptation à la situation.

Un chat à adopter est identifié au nom de l’association, conformément à la loi. L’attribution à l’adoptant est faite dans un délai d’un mois. Il a reçu les soins vétérinaires classiques: vermifuge, déparasitage, vaccin. Un chat enfui récupéré n’est pas réattribué (cas de Belle).

Protocole de l’adoption: autant l’adoption d’un chaton est facile autant celle d’un adulte peut être plus délicate.

Il est préférable de rencontrer l’adoptante sur le lieu de l’adoption préalablement.

Le changement de maison, de maître et de lieu est un stress considérable bien compréhensible. Il faut donc faire le pont entre les deux lieux : amener des couvertures auxquelles le chat est habitué. L’ancien maître doit prévoir deux heures d’acclimatation lors de la remise et un retour l’après-midi (Etoile dans son pot-introuvable dans son placard).Le nouveau maître a tout le temps d’apprivoiser l’animal. Il faut que cela se fasse progressivement et sans rupture violente, même si cela demande plus de temps. Prévoir un retour de l’ancien maître tous les 2 jours puis 3 jusqu’à ce que l’animal ait pris ses marques, ce qui se constate très facilement. Il ne faut pas changer la nourriture ni en quantité (attention aux pâtées/dysenterie) ni en qualité. L’ amélioration de la qualité viendra plus tard sous forme de choix. Ces précautions de bon sens peuvent éviter la visite chez le véto, l’administration de soins stressants et coûteux autant pour l’animal que pour le maître. Même si le chat est remarquablement socialisé, l’environnement doit être du plus grand calme car il faut établir le lien avec le nouveau maître dans un climat de confiance et non de stress. N’oubliez pas le Feliway !

Bonne adoption!